À DEMAIN / Jour 12 - Exercice d’admiration 23/11



Pêcheurs en mer de William Turner L’un de mes souvenirs d’Hypokhâgne les plus vibrants, fut cet exercice auquel notre prof de philo nous avait invités. « Choisissez un tableau et écrivez un paragraphe dessus » Au départ cela me semblait complètement idiot, puis en le faisant - par le simple fait de vivre 30 minutes de tête à tête avec une image et un stylo - j’ai trouvé cela brillant. « Pêcheurs en mer », chef d’oeuvre qui m’a fait découvrir l’univers tumultueux du génie Turner. C’est le tableau que j’avais choisi. Regarde-le d’abord de loin. Est-ce que tu vois cette alcôve de lumière dont la pleine lune baigne ce paysage de tempête ? La blancheur de l’écume et des mouettes incisent le mouvement et créent le vertige de ces vagues, qui au deuxième regard se révèlent massives et si hautes à côté de la taille minuscule des hommes à bord. Après quelques minutes en compagnie de cette image, ton regard se promène à l’arrière plan et redécouvre les contours des arbres en silhouettes tamisées. C’est là que soudain la magie opère, quand ton attention se fixe sur le rond de lumière que dessine la lune sur les vagues au loin. Les reflets de l’astre éclairent l’arrière du tableau. Mais alors d’où vient cette lumière qui incendie les vagues autour des embarcations ? C’est après avoir encore fouillé un peu que ton oeil découvre la fragile lanterne que l’un des marins tient fermement contre lui. Elle vient donc de lui cette lueur qui éclaire le premier plan et les protège de l’obscur…. À troisième vue, ce n’est donc pas le ciel qui éclaire leur chemin, mais ce coeur humain. Depuis ce jour, ce tableau est devenu pour moi un émerveillement incessant. Voir d’abord distraitement une lumière évidente qui explique les directions, et finalement admirer l’idée que cette lumière vient peut-être en réalité de l’intérieur. À demain !


- - - - -

Pour retrouver ce post sur Facebook, le partager et le commenter rendez-vous sur :

https://www.facebook.com/Nicolas.Fraissinet/posts/10157810700556732


    Pour reprendre depuis le début