À demain / Jour 22 - T-REX 03/12


5ème chanson. 5ème jour de la course d’Eliott. lorsqu'il assiste au concert de la Cantatrice Fauve qui dévore son entourage pour sa propre gloire. Là, je suis forcé de présenter mes excuses à tous les natifs du Lion. Car ce texte est sombre. Je n’ai jamais eu pour vocation dans ce projet de "tirer le portrait" de chaque signe et d’avoir raison. Mon envie est juste de poser ma caméra, de choisir un axe de vue forcément partial et de proposer un regard possible sur l’énergie offerte par chaque signe. D’autant que notre identité est loin de se résumer uniquement à la seule place du soleil au moment de notre naissance. ( petit récap au cas où : ton signe astrologique officiel n’indique QUE la place du soleil lorsque tu ouvres les yeux… mais ne parle pas de celle de toutes les autres planètes !!! …ce qui n’est pas moins important, loin de là… ) Pour notre cher Lion, flamboyant, fédérateur et immensément créatif par ailleurs, j’ai malgré tout choisi la part sombre, celle qui met le Moi trop au centre, celle du pouvoir qui déborde, celle de l’enfant Roi. Et par débordement celle du Tyran. Pardon cher Lion.ne, je me suis servi de toi pour parler d’un vrai venin de notre monde. Je t’ai fait incarner le monstre de pouvoir, le T-Rex. Et comme tu le liras, je n’aime pas, mais vraiment PAS DU TOUT celles et ceux qui aiment le Pouvoir. Ah ! Si seulement l’immense Platon avait été vraiment écouté pour que n’accèdent au Pouvoir que celles et ceux qui le font par devoir et non par envie... Qu’il serait beau notre monde sans ces acides rapaces. T-REX : chanson de la même famille que le SQUALE que tu connais peut-être déjà… Haut les coeurs ! Les petits Roitelets finissent toujours en sauce ! - - - - T-REX ( ©Nicolas Fraissinet )

MOI, Je voudrais tant que tu m’aimes, que tu t’attaches à MOI,. Mon beau miroir me l’a dit, je suis un gentil. MOI,, je suis parfois un peu comique, et politique aussi. C’est comme ça quand je séduis, juste avant les cris.

MOI, je parle fort, je parle bien, je mets du miel sur le venin. Je serai élu. Sois-en certain.

Aime-MOI, comme le soleil, je suis l’ombre et le jour. Aime-MOI, et dans ton ciel je ferai tour à tour un feu de joie ou le sommeil, selon mes beaux discours. Tu vois, le pouvoir et ses conséquences

Et toi, regarde les courbes de mon sourire. Je ferai tout pour te séduire. J’ai toujours un nouveau tour, pour que la foule vote "pour". J'veux faire vibrer ta nation, je veux mon nom sur ton blouson, ma photo dans ton salon, dans ta télévision.

Tant que tu suis, que tu pries que tu m’applaudis, prends ton plaisir sans réfléchir. Maintenant que c'est toi qui m’a choisi, tu pourras plus te contredire. Je ferai p'têtre pas c’que j’ai promis, mais c’qui est écrit en tout petit. Maintenant que c'est toi qui m’a choisi : Ferme-la ! Fais c’que j'dis !

Tu vois, le pouvoir est la conséquence des brûlures de l’enfance.

Je suis le Démon de l’Histoire, un beau parleur, un beau regard. Je te promets tellement d’espoir, pas te sauver mais te faire croire. Je suis l’Enfant-Roi sans amour, je suis un Aller sans Retour. Je suis tes appels au secours. Par moi les esprits deviennent sourds

Je suis le Tyran et la Star. Je suis la force quand elle se marre. Dans mes promesses de hall de gare, tu auras à manger et à boire. Et si mon reflet se sépare, si mon Royaume tourne court, ne crie pas trop vite victoire, je reviendrai un de ces jours...


- - - - -

Pour retrouver ce post sur Facebook, le partager et le commenter rendez-vous sur :

https://www.facebook.com/Nicolas.Fraissinet/posts/10157832617856732


    Pour reprendre depuis le début