À demain / Jour 5 - Le clan suspendu d'Étienne Guéreau 16/11



J’ai récemment fait un sondage Instagram pour recevoir quelques « conseils de livres à découvrir ». Après une journée entière de Stories échangées, je me suis retrouvé avec un programme de lectures en forme de pile géante assez impressionnante à appréhender. J’ai modestement commencé à piocher dans la liste en me laissant déjà inspirer par les images de couvertures ( un vieux reste d’enfant mal-lettré qui refusait d’admettre qu’un livre n’est pas toujours un recueil d’images ) Et c’est celui-là qui m’a attiré le regard parmi les premiers, avec son étrange titre de confrérie surélevée… Je viens t’en parler ce soir, car c’est un des livres au sujet duquel tous les différents Nicolas qui composent ma personnalité ont été unanimes. Ce livre rapide est à la fois doux et très amer, il te tiendra sans doute en haleine, mais tu voudras parfois en interrompre la lecture pour prendre le temps de repenser à toutes les facettes humaines qu’il t’offre à reconnaître, tendre et très cruel, plutôt réaliste et finalement complètement barré, féérique et monstrueux. Tu en ressors avec un sentiment d’inquiétante étrangeté, l’impression d’avoir vécu les merveilles et la souillure, tout en concluant finalement ce mélange d’émotions par l’obligation d’admettre que tout cela est incroyablement, magiquement et férocement humain. Si les murs de ton appartement se resserrent et si tu cherches à t’échapper du « ici et maintenant », accroche-toi vite à ses branches ! Je ne te promets pas que cela sera de tout repos, mais c’est également pour cela qu’il est fascinant. Si tu as d’autres conseils de livres à me faire découvrir, ce post Facebook attend tes idées les bras grands ouverts ! À demain


- - - - -

Pour retrouver ce post sur Facebook, le partager et le commenter rendez-vous sur :

https://www.facebook.com/Nicolas.Fraissinet/posts/10157792485131732


    Pour reprendre depuis le début