★ 34 - La Fleur silencieuse




Page 40 : "une fleur silencieuse qui danse"

On m'a dit un jour : " Evidemment que ça ne parle pas une fleur, ça veut rien dire ta phrase !!"


Eh bien si !

Mais j'avoue que cela peut sembler au départ un peu hermétique :


Il s'agit en réalité d'une discrète allusion aux "fleurs muettes" , expression de parfumeurs qui désignent un fleur peu encline à délivrer ses essences pour celui qui voudrait les garder dans un flacon.

On les appelle ainsi, alors qu’elles libèrent généreusement leurs effluves à l’air libre. Lys, muguet, lilas, chèvrefeuille, pivoine, freesia, gardénia, œillet, violette, jacinthe : ces plantes ont beau être imprimées dans nos mémoires, elles ne donnent rien ou si peu qu’on n’arrive pas à extraire leur parfum.


Précieuse comparaison pour décrire l'un des personnages du roman, avec ses multiples générosités spontanées, mais incapable de les dire ou de les donner sans rougir.


Mais l'allusion à ces "pétales aphones" est aussi plus que cela.


C'est un éloge au monde du Nez - sans doute un métier que j'aurais adoré explorer, si les histoires et leurs musiques ne s'étaient pas penchées sur mon berceau comme de douces urgences à chérir.


Au fil des pages, si tu le cherches, tu retrouveras cet amour du monde des senteurs.

"Parfum de lavande lointaine", "éventé par le temps",

"Les embruns en « note de fond » Myosotis-banane-plantain"

"Parfum « grandes marées » ...presque surnaturel"


Quelques notes aromatiques

Parfum d’herbe fraîchement coupée...

...ou "Subtile fragrance de bacchanale" 


Toute une histoire à respirer ! A demain



Ce message est un extrait des 90 mails envoyés jour après jour avant la sortie du roman "Des étoiles dans les yeux". Pour retrouver l'intégralité de ces messages rendez-vous sur ce lien : https://www.fraissinet.net/e-book

    Pour reprendre depuis le début